Le Kir

 



 


Le kir est certainement l'apéritif le plus en vogue actuellement. On ne présente plus ce mélange soigneusement dosé de vin blanc (2/3 de bourgogne aligoté, à l'origine) et de crème de cassis de Dijon (1/3).

Connu tout d'abord sous le nom de " rince-cochon ", il prend ensuite le nom du chanoine Kir (1876-1968), député maire de Dijon après 1945… Ce personnage haut en couleur, réputé pour son franc parlé et son physique singulier, mit cet apéritif au goût du jour, en l'imposant dans toutes les réceptions à l'hôtel de ville. Il relançait ainsi la fabrication de la crème de cassis et offrait une réplique religieuse au Communard, mélange plus ancien à base de vin rouge et de cassis…

Aujourd'hui, de nombreuses variantes sont apparues : la crème de cassis est volontiers remplacée par la pêche, la mûre ou la framboise… Le kir périgourdin, par exemple, se composera de vin de pêche, liqueur de noix et vin blanc. Mais la variante la plus notoire demeure, sans nul doute, le kir royal, à base de Champagne.